Le Journal PHAR

Archives flash infos

Un problème local réglé.

08/10/2011

Le SNPHAR-E avait été alerté par les collègues d’un hôpital général. La direction refusait de leur payer les permanences de soins et temps de travail additionnel, tant que les données PMSI que n’avaient pas remplies les mercenaires embauchés pour une période courte.

Devant ce chantage inadmissible, la menace de l’intervention du SNPHAR-E et d’un contentieux au Tribunal Administratif avec la défense de l’avocat du SNPHAR-E a suffi à régler le conflit.

Il faut dire que l’établissement en question est aux abois, pour avoir eu recours à des emprunts toxiques…Mais est ce une raison pour ne plus payer le travail réalisé ?

 

Encore une fois, de la nécessité d’un syndicat fort pour résister localement aussi.



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS