Le Journal PHAR

Archives flash infos

Le paiement des gardes et astreintes: une variable d'ajustement des ressources T2A ?

16/08/2011

Une nouvelle règle de management des hôpitaux a vu le jour !

Il était une fois un hôpital ayant dû faire appel à des médecins anesthésistes remplaçants : ces médecins mercenaires ne se sont pas sentis responsables des éléments médicaux nécessaires à la facturation des séjours (RUM), et ne les ont donc pas donnés.
Quel moyen de pression le directeur a-t-il trouvé pour récupérer ces données dont l'absence grève le budget de son établissement ?

Tout simplement différer la rémunération des gardes astreintes et heures supplémentaires jusqu'à ce que les données soient retrouvées...

 

 

Partager

 

Follow SNPHARE on Twitter

Le SNPHAR-E, contacté par les collègues de cet établissement où règnent des techniques de management assez étonnantes, met son avocat à disposition des collègues de cet établissement, afin que le travail réalisé soit rémunéré comme le veut la réglementation. Une bonne plainte au tribunal administratif et en référé devrait faire vite atterrir ce directeur.

En attendant, première morale de l'histoire : dans cette période où les PH sont traités en permanence comme des fainéants qui empêchent la bonne marche de l'hôpital public, notons que l'investissement des médecins statutaires est supérieur à celui des mercenaires.

 

Partager

 

Follow SNPHARE on Twitter



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS