Le Journal PHAR

Archives flash infos

Quand les syndicalistes sont attaqués par des syndicalistes...

09/03/2007

Patrick Pelloux, Président de l’AMUF, est l’objet d’une procédure disciplinaire auprès de l’ordre des médecins pour «non confraternité ».

La dénonciation de l’inégalité actuelle entre le secteur privé et le secteur public dans la prise en charge des urgences nocturnes par un syndicaliste est contestée par 2 syndicats de médecins libéraux. Le SNPHAR s’était déjà élevé contre la réécriture de l’art. 77 du Code de déontologie instaurant une permanence des soins sous forme d’un volontariat incité et contractualisé pour le secteur libéral et d’une obligation statutaire et réglementaire pour le secteur public (http://www.snphar.com/A_la_une/phar23/edito23.pdf ). Comment un tel dispositif n’engendrerait-il pas de nombreux dysfonctionnements soulignés,  avec juste raison, par Patrick Pelloux. Le SNPHAR ne peut que soutenir Patrick Pelloux, attaqué dans son rôle de syndicaliste, lorsqu’il défend l’hôpital public. Une pétition que nous vous encourageons à signer est en ligne :http://www.amuhf.com/petition_soutien_PP.html



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS