Le Journal PHAR

Archives flash infos

Savez-vous planquer les sous, à la mode à la mode...

22/11/2010

Le temps de travail effectué en astreinte déplacée n'est pas valorisé, pire il est même dissimulé.

Prenons l'exemple d'un déplacement nocturne long de 22h à 08h30: en l'état actuel le médecin travaille au lendemain de son astreinte, sans repos de sécurité, et quel que soit son age. Il est rémunéré pour son appel, selon les cas, et de moins en moins avec les forfaitisations des astreintes. Si le médecin essaie de se reposer (n'importe qui peut comprendre qu'il soit fatigué aprés une journée et une nuit entière de travail), il perd l'équivalent de 2 demi-journées car il est alors considéré absent. Le temps de travail effectué la nuit précédente ne lui est pas reconnu, tout simplement.

Solution "officielle" suggérée par nos tutelles: prenez un jour de RTT pour vous reposer! Pourquoi pas un congé annuel?

Ce systeme n'est pas sécuritaire pour nos patients, et pas motivant pour les jeunes générations sensées prendre la relève à l'hôpital public". Il est probable que les jeunes médecin choisiront de plus en plus le privé, mieux rémunéré pour le travail accompli, et mieux organisé pour laisser place à l'espoir contrairement à notre systeme public.

Lire le communiqué de presse



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS