Le Journal PHAR

Archives flash infos

Proposition honteuse de monétarisation des RTT

02/08/2010

Le SNPHAR-E vient d'être alerté par les collègues du Centre Hospitalier de Périgueux, à qui on propose une monétarisation des jours RTT non pris sur la base de 130 euros par jour !

 

 130 euros, soit 13 euros brut de l'heure pour une journée de 10 heures : mais de qui se moque-t-on ?

Est-ce que ça signe l'abandon du concept du "travailler plus pour gagner plus", dont les médecins hospitaliers n'ont jamais vu la couleur, puisque exclus par essence de la Loi TEPA? Ou est-ce un coup de sonde pour voir si nous réagissons, afin de permettre au ministère de partir de cette base pour transformer les jours CET en épargne retraite ?

Nous rappellons qu'en 2008 les jours de CET ont été valorisées sur la base de 300 euros. Nous n'accepterons jamais de voir dévaloriser la valeur de notre travail. Que ce soit par des accords mesquins locaux, ou au niveau national. A ce prix, nous préferons partir en congés, même si on tente de nous culpabiliser avec la chute de l'activité.

Le cocasse de l'actualité est qu'en même temps, un autre hôpital de même taille et à la même latitude cherche des anesthésistes "à tout prix", via des contrats dérogatoires, sur la base d'un salaire de base au 4ème échelon, et d'une part variable atteignant à elle seule un 13ème échelon! Rapide calcul : là la journée vaudra 680 euros ! 5 fois plus.

Le SNPHAR-e rappelle à tous ceux qui nous "gouvernent" que nous ne laisserons pas dévaloriser notre travail : c'est une des garanties de l'attractivité des carrières.
 



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS