Le Journal PHAR

Archives flash infos

Retraites: enfin une avancée ?

04/06/2010

La réforme de notre régime de retraite complémentaire IRCANTEC en 2008 a eu pour conséquence d’entraîner une baisse progressive des pensions servies qui aboutira in fine à une baisse de plus de 30 % de la retraite d’un praticien débutant sa carrière aujourd’hui.

Le SNPHAR-E n’a cessé de travailler et de se battre pour faire valoir son point de vue et ses projections jusqu’à convaincre enfin le Ministère. Et le dialogue, rompu en 2008 malgré une grève de 2 jours massivement suivie, faute d’accord sur le l’importance de la baisse prévisionnelle de nos retraites, a été repris avec le SNPHAR-E depuis le début de l’année.

 

 

Le SNPHAR-E a de nouveau été reçu hier 3 juin 2010 par le cabinet de Mme la Ministre de la Santé.

 

 

Il nous a été confirmé (et nous avons vus les textes) la parution, avant la fin du mois de juillet, de 14 décrets (dont 3 sont actuellement en Conseil d’Etat) visant à compenser en partie la baisse de nos retraites en élargissant notre assiette de cotisation à toutes les primes mais notamment la prime de service public exclusif et à l’intégralité des indemnités perçues au titre de l’astreinte.

 

 

Contrairement à 2008, le Ministère a reconnu que ces mesures compensatoires ne seront pas suffisantes à elles seules pour effacer complètement l’effet de la réforme et la baisse attendue de nos pensions. Pour cela, nous proposons depuis 2008 la possibilité sur volontariat de verser 5 jours de CET par an dans un Plan Epargne Salarial abondé par l'employeur, au sein de l’IRCANTEC. Cette mesure, ouverte par une réforme des CET de la Fonction Publique, permettrait à la fois de finir de compenser la baisse des retraites, et de commencer à solutionner la bombe à retardement des CET, bombe qui s’est réamorcée depuis 2007. Des négociations doivent donc s’engager rapidement dans cette voie, et le Ministère s’y est engagé.

-

Le SNPHAR-E a proposé une série de mesures complémentaires.

 

 

Le cabinet du Ministère a pris acte de nos propositions et semble décidé à poursuivre le dialogue dans les prochains mois avec les Intersyndicales.

 

Le SNPHAR-E se félicite de sa ténacité et de sa pugnacité, mais reste vigilant jusqu’à la publication des textes et l’annonce du calendrier de négociations sur CET et pénibilité.

 

Voir le communiqué de presse

 

 



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS