Le Journal PHAR

Archives flash infos

Des nouvelles du monde syndical

22/03/2010

L'actualité syndicale de la semaine passée fut assez chargée. Le 18 mars, les représentants des quatre intersyndicales de praticiens hospitaliers avaient rendez-vous à la DH(G)OS dans le cadre de la concertation organisée autour de l'écriture des décrets d'application de la loi HPST.

Il s'agissait d'examiner pour la troisième fois le décret sur les CME. Visiblement, le ministère reste sourd aux demandes des praticiens hospitaliers et profite de chaque nouvelle réunion pour ajouter une ou deux dispositions supplémentaires non discutées dans les réunions précédentes ce qui rend évidemment la concertation difficile (voir le communiqué de presse des quatre intersyndicales, qui ont quitté la salle).


 
Parallèlement le SNPHAR-E a soumis au ministère sa plateforme de revendication concernant les astreintes et les aménagements de fin de carrière.


Nous attendons pour les jours qui viennent les décrets sur l'inclusion des primes et astreintes dans les cotisations IRCANTEC et ceux pour les temps partiels.

 

Nous sommes aussi en attente d'échanges avec le cabinet de Roselyne Bachelot sur la possibilité de conversion des jours CET en points IRCANTEC, car cette possibilité est maintenant ouverte à la fonction publique, il n'y a donc plus d'obstacle pour une extension aux PH.
 
L'enquête sur les blocs se poursuit, il n'est pas trop tard pour nous faire part de votre avis en remplissant le questionnaire ici.

 

Le site web continue son évolution.

Nous avons mis en place le premier observatoire de la souffrance au travail pour les médecins hospitaliers qui permet aux médecins placés dans des situations de souffrance au travail de nous avertir de celles-ci en remplissant un questionnaire confidentiel qui sera analysé par une cellule composé de quatre membres du conseil d'administration. Cet observatoire n'est pas réservé aux adhérent du SNPHAR, tout médecin hospitalier quelque soit son statut ou sa spécialité peut faire une déclaration de souffrance.

 

L'eVeille sur les astreintes est elle aussi fonctionnelle. Si vos astreintes ne sont pas rémunérées de manière réglementaire, n'hésitez-pas à nous en faire part ici.


Nous avons commencé à mettre en place une FAQ qui s'étoffera rapidement au cours de l'année. Les réponses aux questions qui nous sont posées fréquemment par le formulaire de contact y figurent et sont pour le moment accessible à tous.

 

A ce propos, nous recevons de nombreuses questions d'ordre réglementaire ou technique au travers du formulaire de contact. L'affluence de ces questions nous a conduit à prendre la décision de ne répondre qu'aux adhérents à jour de leur cotisation, l'équipe bénévole du SNPHAR-E ne pouvant plus continuer à supporter cette charge de travail.

 

La plupart des textes et des statuts sont consultables gratuitement, la FAQ est d'accès libre, et il est toujours possible de consulter gratuitement les instances administratives en cas de difficulté particulière.

 

Le SNPHAR-E n'est pas une association caritative, c'est un syndicat dont la force repose sur son nombre d'adhérent ainsi que sur leurs cotisations qui permettent de financer chacune de ses actions.

 

Nous vous rappelons que le SNPHAR-E n'est plus réservé aux anesthésistes, tout médecin ou pharmacien hospitalier peut y adhérer.
 
Enfin, vous pouvez écouter sur France Culture le débat entre Laurent Heyer, notre collegue de Lariboisière administrateur du syndicat, et Jean de Kervasdoué, sur la situation des hôpitaux. 



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS