Le Journal PHAR

Archives flash infos

Aménagement des fins de carrière :

30/12/2009

Le dispositif de Retraite Progressive, devrait être prolongé jusqu'à fin 2010.

 

Le SNPHAR continue à peser de tout son poids pour la reprise du dialogue sur les retraites, et n'acceptera jamais une baisse des retraites à terme de 30%. Alors que 2010 est annoncé comme l'année de la réforme des retraites pour tous les salariés, il est obligatoire que le couperet tombé sur nos retraites soit compensé avant toute nouvelle discussion. Nos propositions sont les mêmes, et capables de compenser la réforme de l'IRCANTEC. Il en va de notre responsabilité de syndicat de ne pas baisser la garde sur cette atteinte grave à l'attractivité des carrières médicales hospitalières, véritable rupture du contrat qui nous lie aux pouvoirs publics.

 

Alors que les PH sont dans les groupes professionnels les plus assidus au travail comme seniors, une réflexion doit s'engager aussi sur les aménagements de fin de carrière, afin de permettre de continuer à travailler dans le contexte de rupture démographique à venir, sans se ruiner la santé. Le maintien de la Retraite Progressive est un bon signe, mais d'autres dispositifs doivent être réfléchis avec les pouvoirs publics (si Mme Bachelot tient sa promesse de rétablir le dialogue social).

 

Si cette promesse n'est pas tenue, le SNPHAR lancera des actions fortes en 2010 pour rappeler l'existence des PH.


Retraite Progressive :

 

Conditions à remplir :
- Avoir atteint 60 ans,
- Justifier du nombre de trimestres d'assurance vieillesse nécessaires (150 trimestres)
- Avoir un temps réduit, 50% ou 80%, ou l'obtenir avant les démarches pour la Retraite Progressive (RP).

 

Le montant de la retraite progressive :
Le régime général SS et l’IRCANTEC servent à l'intéressé une fraction de la pension qui serait la sienne s'il ne travaillait plus.

La fraction de temps accordée ne peut être modifiée avant 1 an même si l'intéressé change de pourcentage de temps réduit. Elle est supprimée si le PH revient à temps plein.
Le rôle de l’hôpital se limite à accorder le temps réduit et à fournir l’attestation correspondante au praticien.
En situation de RP, le PH continue à valider les trimestres au régime général, qui lui manquent pour obtenir un taux plein de retraite définitive s’il candidate entre 150 et 160 trimestres.

 

Cessation Progressive d'Exercice :

Deux options :


Dégressive

- 80% d’activité pendant 2 ans avec 6/7 des émoluments, soit 85.7% du salaire
- 60% ensuite avec 70% du salaire


Fixe
- 50% d’activité avec 60% de rémunération



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS