Le Journal PHAR

Archives flash infos

Réflexions sur la rémunération des PH

02/09/2009

La période estivale a été, pour le SNPHAR, l’occasion d’une réflexion autour du rapport IGAS « enquête sur la rémunération des médecins et chirurgiens hospitaliers » de janvier 2009 et le rapport Aboud de juillet 2009.

L’articulation avec la loi hôpital, santé, patients et territoires (HPST) est évidente : le statut de praticien hospitalier est trop protecteur pour une gestion « moderne » de l’hôpital public. Sa mort annoncée mais déguisée, devient une nécessité pour les pouvoirs publics. Casser le statut de praticien hospitalier n’aidera pas à mieux soigner les usagers des hôpitaux publics.

Le SNPHAR demande la reprise des négociations statutaires pour la modernisation du statut de praticien hospitalier.

Ses propositions sont les suivantes :

- Carrière en 4 échelons, débutant à l’actuel échelon 8,

- Revalorisation de la prime de service public exclusif,

- Revalorisation salariale de + 25 % pour compenser le delta 39h-48h hebdomadaires non reconnu,

- Normalisation du statut de praticien à temps partiel,

- Des moyens pour tous, permettant une formation médicale continue qui ne se limite pas à l’EPP,

- Négociations sur un seul niveau d’astreinte revalorisé,

- Suppression du consultanat,

- Traitement du compte-épargne temps soit par indemnisation, soit dans le calcul de la retraite,

- Aménagement des fins de carrière,

- Limitation à 160 trimestres la durée de cotisation pour l’obtention d’une retraite à taux plein,

- Pas de pension de retraite inférieure à 60 % du dernier salaire.

 

 

La totalité de la plateforme revendicative du SNPHAR est en ligne sur notre site.



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS