Le Journal PHAR

Archives flash infos

Bilan de la grève du 5 mars 2009

08/03/2009

Le SNPHAR se félicite de la forte mobilisation des médecins anesthésistes-réanimateurs le 5 mars 2009, et de leur forte implication dans les manifestations et actions locales, avec le personnel non médical.
 

A deux semaines de la journée du 19 Mars, pas moins de 17% des PH, toutes spécialités confondues, étaient en grève. C'est le reflet du mécontentement intense des médecins hospitaliers, confirmé par l’enquête IFOP/Quotidien du Médecin du 4 mars 2009. 70 % des médecins mécontents de la politique de santé et de protection sociale du gouvernement actuel est un chiffre qui devrait faire réfléchir nos dirigeants, s’ils voulaient sortir de leur autisme généralisé qu'il s'agisse de R. Bachelot ou V. Pecresse.

Le SNPHAR continuera à se battre contre le mépris ambiant, et à exiger la reprise de négociations sur l’attractivité des carrières hospitalières. 70 jours d’assignation pour le travail pénible de nuit et de week-end n’ayant eu que de faibles répercussions, le mouvement de « grève » des gardes et astreintes, montrant notre résistance à cette politique de démantèlement du service public, est suspendu. Cette action a, néanmoins, servi à montrer que notre détermination ne faiblissait pas. Les pouvoirs publics l’ont bien remarqué. Nous allons donc continuer à nous battre, sans rien exclure comme modalités d’actions, tant que le dialogue social n’aura pas repris son cours normal.


 



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS