Le Journal PHAR

Archives flash infos

Les médecins hospitaliers méprisés par le gouvernement

03/11/2008

Comme dans d'autres corps de métier de la fonction publique, la rancoeur progresse chez les médecins hospitaliers. Si on ne les écoute pas quand ils rapportent leurs motivations, leurs malaises, leurs craintes pour l'avenir de l'hôpital public au travers des attitudes gouvernementales psycho-rigides, devront-ils attendre le prochain crash boursier pour que la retraite française par répartition retrouve ses lettres de noblesse?

A l'heure où plusieurs pays font marche arrière sur la retraite par capitalisation, les médecins hospitaliers sont pris au piège de la réforme IRCANTEC.



Retour vers accueil















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS